Arrival (Premier contact) ****

Grossièrement, je vous raconte : Arrival (ou Premier contact en français) suit Louise Banks (Amy Adams), professeur renommée de langues à l’université.

Elle nous parle de la perte de sa fille (cancer) à gros renfort de flashback.

Puis, les extraterrestres arrivent et Louise Banks est demandée par l’armée pour traduire la langue des arrivants et savoir ce qu’ils attendent de leur venue sur Terre.

 

SPOILERS

Petit à petit, Louise se retrouve à avoir des hallucinations et à avoir de plus en plus de souvenirs de l’époque où elle était avec sa fille.

Elle continue de décrypter le langage (ou l’écriture plutôt) des extraterrestres qui a la particularité de former un cercle. C’est à dire qu’il n’y a ni début ni fin dans la phrase.

12 vaisseaux ont débarqué sur Terre à des endroits différents. Certains gouvernements (genre la Chine et la Russie) apprécient moyen moyen l’invasion et, malgré la collaboration mondiale, ils attendent impatiemment de faire feu sur les visiteurs.

vlcsnap-2017-02-05-11h21m21s589

Et ce n’est pas la réponse à la fameuse question « qu’est-ce que vous êtes venus faire sur Terre ? » posée par Louise sous la pression de l’armée qui va calmer les nerfs des méchants chinois (ah ces américains, c’est bien connu qu’ils sont très pacifiques) : « offrir arme »

En même temps, elle est cu-cul cette Louise : elle dit ensuite que le mot « arme » peut se traduire aussi par « outil ». Pourquoi elle n’a pas dit d’abord « offrir outil ». Faut pas s’étonner si tout le monde s’excite par la suite.

vlcsnap-2017-02-05-11h11m42s052

Pendant ce temps, les flashbacks continuent et on ne sait plus vraiment dans quelle période on est : Avant le bébé ? Après ?

Louise est aussi perturbée que nous, mais elle veut absolument calmer le jeu et retourne voir les aliens avec son pote le scientifique.

Ils leur balancent un dernier message digne d’un roman fleuve à la Tolstoï qu’ils ont toutes les difficultés du monde à traduire (perso, j’y ai vu surtout un gros pâté).

vlcsnap-2017-02-05-11h53m36s151

Pis en fait, parce qu’ils sont trop intelligents, ils comprennent que le message n’est pas complet et qu’ils doivent rassembler les 11 autres parties pour piger.

Entre temps, Louise part en mode solo sur le vaisseau pour essayer de sauver l’entente cordiale avec ses nouveaux potes depuis les attaques armées.

vlcsnap-2017-02-05-11h54m22s820

Les potos lui offrent la capacité de traduire et de parler leur langue. Elle comprend enfin que le temps est comme une phrase pour eux : un cercle sans début et sans fin, une boucle temporelle.

C’est pour ça qu’elle voit cette enfant qu’elle ne connait pas, qui n’est pas son passé mais plutôt son histoire future.

Ou plutôt l’histoire de sa fille Hannah, de la rencontre avec son père jusqu’à sa mort.

Le truc bien morbide.

Et c’est ce que lui reprochera son futur mari, son pote scientifique : quand il lui demande si elle veut un enfant, elle répond oui. En sachant pertinemment que cet enfant mourra d’un cancer.

Finalement, les poulpes s’en vont en laissant en cadeau, non seulement cette langue universelle (l’anglais reste plus simple les gars), mais surtout une nouvelle unité au peuple de la Terre.

Bon je rigole en faisant ce résumé, mais en fait j’ai vraiment beaucoup apprécié ce film.

C’est de la SF intello un peu bancale pour certains, avec un message positif un peu cu-cul mais fait avec amour.

vlcsnap-2017-02-05-10h58m08s410

Arrival est basé sur une nouvelle, plusieurs fois récompensée, écrite par Ted Chiang « Story of Your life » (l’histoire de ta vie).

La nouvelle comme le film aborde plusieurs sujets vraiment passionnants.

On se rend compte d’abord de l’importance de la communication et des mots. La subtilité du langage et les différences culturelles bloquent souvent les relations (si les 12 équipes avaient partagé entre eux leurs travaux dès le début, ils auraient vite compris que les extraterrestres étaient pacifistes).

Le film m’a fait penser à l’épisode de la Tour de Babel dans la Bible, dans lequel les hommes sont punis par Dieu qui les éparpille à travers la Terre en leur accordant des langues différentes pour les empêcher de construire un nouvel édifice qui viendrait à les rendre à l’égal de Dieu.

C’est bien qu’une meilleure communication permet de plus grandes réalisations (tellement vrai pour tout).

On aborde également la notion du libre-arbitre.

Est-ce que l’homme a la possibilité de choisir (dans) sa vie ? Ou est-ce qu’il fait partie d’un plan plus grand que lui (avec ou sans Dieu).

Contrairement aux avis lus ici ou là, je ne pense pas que le film prenne position sur ce sujet.

Louise Banks choisit effectivement de tenter l’aventure avec son scientifique et d’avoir sa fille alors qu’elle sait qu’ils se sépareront et que sa fille mourra de son cancer.

Est-ce qu’elle choisit vraiment parce qu’elle estime qu’Hannah est indispensable à sa vie ou parce qu’elle ne peut pas faire autrement ?

Si elle avait été avec un autre gars, est-ce que les mêmes évènements se seraient passés ?

Et si elle avait décidé de ne pas faire d’enfant ? Aurait-elle été plus heureuse ?

Haha !

Et si le libre-arbitre n’existe pas, les mondes-parallèles n’ont plus lieu d’être ?

Merde les mondes-parallèles n’existent pas non plus ?

Sliders n’est qu’un mensonge ?

troll_cry

Note : 4 */5

 

4 réflexions sur “Arrival (Premier contact) ****

  1. « Et si le libre-arbitre n’existe pas, les mondes-parallèles n’ont plus lieu d’être ?
    Merde les mondes-parallèles n’existent pas non plus ?
    Sliders n’est qu’un mensonge ? »

    Merci pour le fou rire final 😀
    (Moi aussi, j’ai bien aimé le film mais effectivement, quand tu essaies de le résumer à un pote qui l’a pas vu, tu te vois joliment auto-galérer et tu te dis que t’as l’air un peu con parce que ce film est irracontable, en fait)

    Aimé par 1 personne

  2. les 12 équipent avaient partager […] par Dieu qui les éparpillent

    T’étais fatiguée !

    C’est bien qu’une meilleure communication permet de plus grandes réalisations (tellement vrai pour tout).

    Et aussi j’ai bugué sur cette phrase.

    Bon article sinon !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s