Les serviettes hygiéniques

Pour ou contre les serviette hygiéniques ?

Mon dieu, je vous saoule avec les règles, non ?

Moi j’aime bien ce sujet. Je pense qu’on n’en parle pas assez.

Sans l’étaler (hum), à force d’en discuter, je me dis que le thème des règles finira par ne plus être aussi caché (si ce n’est tabou).

J’ai d’ailleurs commencé à réfléchir à cet article depuis plusieurs semaines et je vois que c’est un sujet finalement qui revient à la une régulièrement. Surtout avec le retour du choc toxique.

Et on s’aperçoit que le choix des protections hygiéniques est tout aussi délicat que celui de la contraception (dur d’être une femme).

Comme pour les couches pour bébé ou mouchoirs jetables, divers toxines sont retrouvées dans des produits qu’on utilise au quotidien.

Or, depuis plusieurs années, les gens cherchent à éliminer tous les responsables des perturbations endocriniennes et des cancers. Quitte parfois à en faire un peu trop ?

pain-grille
Le premier qui m’enlève mon pain grillé de la bouche pour cause de cancer probable mourra d’un coup de fourchette !

A l’époque où je prenais la pilule, j’avais presque oublié ce que c’était d’avoir ses règles.

J’avais de très légères pertes qui duraient 3-4 jours pas plus.

C’était le paradis.

J’avais un paquet de protège-slips qui tenait trois plombes. Et la nuit, j’avais tellement rien que finalement aucune protection n’était nécessaire.

Mais ça c’était avant.

Maintenant, je retrouve les chutes du Niagara de mon adolescence.

hqdefault

Vous savez quand vous sentez que ça coule et que vous regardez toutes les 5 min sur votre fauteuil pour voir si ça n’a pas débordé ?

les-princesses-disney-aussi-ont-leurs-regles_exact794x540
Saint Hoax

Quand vous dormez ailleurs que chez vous, et que vous n’avez pas confiance en la capacité de votre Always Nuit à ne pas tâcher les draps des gens qui vous hébergent ?

accident-regles

Au niveau des protections hygiéniques, les femmes ont quand même beaucoup de possibilités :

– les tampons

– les coupes menstruelles (à usage unique ou non)

– les éponges

– les serviettes hygiéniques (avec le retour de la serviette lavable).

Personnellement, les tampons et les cups, je n’apprécie pas.

Pour les tampons, je trouve ça chiant ce petit fil qui dépasse et j’ai toujours du mal à les installer (oui je ne suis pas douée). Franchement, je suis loin d’être coincée, mais me triturer la chatte sanguinolente plusieurs fois par jour, ça ne m’enchante pas.

tampon

Au travail, nos toilettes vont par deux, avec les lavabos à l’extérieur.

« Bonjour Gertrude,

Attends je me nettoie d’abord, et on se serre la main après, ok ? »

Pour les coupes menstruelles, c’est idem pour l’installation. Mais en plus, il faudrait que je les lave régulièrement dans la journée.

Et comment dire ?

« Rebonjour Gertrude !

Oh ça ?

C’est une cup menstruelle.

Je la nettoie pour éviter les chocs toxiques avec mon sang qui serait resté trop longtemps au chaud et donnerait l’environnement parfait pour le développement des bactéries en contact direct avec ma muqueuse vaginale.

Oui, bon appétit à toi aussi ^^ ».

Vous comprenez ?

coupes-menstruelles

Y’a bien les cups à usage unique, mais on se retrouve avec quelque chose de non écologique et non économique (le but de la cup finalement).

softupcoupn

Et pour votre information, non, les coupes menstruelles ne vous permettent pas d’éviter les risques du choc toxique.

Les éponges sont également à placer dans le vagin et à changer plusieurs fois dans la journée.

(Et quand t’as un débit comme le mien, oui, on dit bien « plusieurs »).

eponges-mensi

Mais on retrouve les inconvénients des tampons quant à l’écologie, l’économie et les risques pour la santé.

Ok, les éponges sont lavables, mais euh, demandez à Gertrude.

Il existe également une dernière méthode de protection de ses petites culottes, qui consiste à retenir son flux : le flux instinctif libre !

Je suis quand même plus que perplexe. Je suis une championne aux exercices de Kegel, et je ne vois pas comment je pourrais me contracter assez pour faire en sorte que mes menstruations décident de rester dans mon vagin.

« Oh si Morgane veut se retenir, on va rester là un petit peu, ok les filles ? »

Je pourrais y mettre tout le mental que je veux, les filles sont des ado qui n’en font qu’à leur tête !

« Sors des chiottes Gertrude ! Je ne veux pas tâcher ma culotte Lise Charmel !! Osef que tu sois constipée !! »

Au final, j’apprécie les serviettes hygiéniques…

…car elles sont roses.

Quoi ? Ce n’est pas un argument valable ?

Vous n’avez pas vu la nouvelle collection d’Always Rose pour peau sensible ?

always-sensitive

J’adore 🙂

Mais non, les serviettes sont surtout disponibles en plusieurs formats et sont plus pratiques (pour ma part) à glisser dans une poche et dans mon sac.

En plus, c’est moins dégueu quand tu les jettes à la poubelle : tu reprends le papier de la nouvelle serviette, tu roules dedans ton litre de sang coagulé, et hop ! Ni vue ni connue !

Parce que oui ! J’ai connu des meufs qui jetaient leurs tampons usagés sans le rouler dans du PQ ! Et ça, c’est crade !

la-serie-photos-sur-les-regles-de-rupi-kaur-626675_w650

Ces dernières années, c’est également le renouveau du tout-lavable. On trouve donc maintenant de plus en plus de couches serviettes hygiéniques lavables.

413px-ceintures_periodiques_fournirt1905

Plus écolo et économique (sur le looooooonnnggg terme), faut quand même avoir un stock important pour ne pas passer sa vie à les laver dans le lavabo.

Après, j’avoue, ça fait de jolies pâtes à cul.

les-plim

Oui pâte à cul. Car c’est le mot argotique utilisé par ma mère. Spécialement quand t’as 14 ans et que t’es adolescente (crise, manque de confiance en soi) et qu’elle te crie, en plein milieu des rayons Auchan « T’AS PRIS DES PÂTES A CUL ??????? ».

Comment traumatiser un gamin xD

Je sais quand même que les serviettes hygiéniques ce n’est pas la panacée. Mais personnellement, c’est le moyen de protection qui me convient le mieux.

S’élèvent pourtant pas mal de contres.

D’une, elles sont fabriquées avec des produits chimiques qui peuvent/pourraient causer des effets indésirables (dioxine, pesticide, que du bonheur).

Elles accentuent l’humidité et la prolifération des bactéries (le retour du choc toxique).

Il faut en avoir plusieurs sur soi, en cas de débit digne d’une crue de la Loire.

Question écologie et porte-monnaie, on repassera donc.

Ça peut également se voir suivant les vêtements choisis.

serviettehygienique

De mon côté, j’ai abandonné les vêtements moulants depuis le passage à la trentaine.

A un moment, il faut savoir accepter que son corps change (se mochise) et qu’on est plus jolies avec des habits à notre taille 😀

Et le problème, c’est quand la serviette t’accroche les poils du pubis. Ça arrive et ça pique.

Et le plus gros problème, c’est quand elle glisse. Oui, ça arrive aussi.

D’ailleurs, à l’époque où j’étais sous pilule (je suis vieille – je me répète), je portais plutôt des strings. J’utilisais donc des protège-strings. Et autant vous dire, que c’est plutôt de la merde.

Surtout quand tu portes une jupe, qu’il fait chaud, que tu marches vite pour rejoindre ton bus et que ta protection tombe sur le trottoir.

Tu fais demi-tour rapidement, et tu récupères TRÈS VITE , avec le sourire, le fautif, devant les regards des gens plus ou moins interloqués.

Cette situation m’est peut-être ou peut-être pas arrivée 😀

accident-regles-2

Bon finalement, il n’existe aucune solution miracle. Il faut juste trouver la protection qui nous convient le mieux.

Je n’oserais pas dire « vivement la ménopause », car là c’est un autre grand moment de la vie féminine (sautes d’humeur, bouffées de chaleur, etc.)

vieux

Et vous, pour ou contre la serviette hygiénique ?

Bonus :

Le blog de Passion Menstrues qui contient plein d’articles passionnants, drôles et émouvants sur nos ragnagnas.

9 réflexions sur “Les serviettes hygiéniques

  1. Alors déjà je voudrai quand même dire que les tampons se jettent dans les toilettes et partent avec la chasse d’eau. C’est fait pour. Mais moi non plus j’aime pas, ça me gène. Donc la solution pour moi c’est serviette et j’ai des lingettes intimes pour faire un petit coup de frais dans la journée (les lingettes se jettent aussi dans les toilettes marque intima qui ont eu la bonne idée de faire des mini paquets plus discrets). Nous au boulot on a pleuré 3 mois pour avoir une poubelle dans les toilettes. Au final on a une grande poubelle à papier sans sac. Et une petite avec couvercle transparent pour qu’on voit bien les trucs degueu dedans 😀 et sans sac non plus. Je plains la femme de ménage sincèrement…

    Aimé par 1 personne

  2. Hello, ton article m’a beaucoup fait rire!! J’ai adoré alors le passage des « pâtes à cul » chez c’était les biscottes mdr!! Et idem pour moi je n’ai jamais su mettre des tampons 😂😂😂. Les strings idem aux oubliettes depuis une dizaine d’années par contre le moulant ça passe encore avec un joli boxer ou boxer gainant pour les grandes occasions 😀😀😀. Merci pour ce moment !!!

    Aimé par 1 personne

  3. Lol génial ton article, méga crise de rire avec ce passage de la pâte à cul ( une petite bd ?)
    j’ai pas essayé les cups mais oui faudrait à la rigueur qu’ils mettent des petits lavabos ( pour les laver)dans les wc mais ça…
    Retenir ses règles ????….. qui à pondu ça ? qqn dans le monde y arrive sérieux ? 😀

    Aimé par 1 personne

  4. C’était énorme j’ai trop rigoléééééééééééééééééééééé !!!
    Pour une fois un sujet qui touche tout le monde (‘fin les meufs quoi, et pas les gosses)
    PÂTES À CUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUL

    J’adore cet article *-*

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s