The OA [saison 1]

Bon alors ?

Vous l’avez vu ?

Quoi ?

Mon c.. euh la série the OA ?

Non, on n’est pas des moutons !

Et bien c’est dommage, les p’tits loups !

(Voilà, j’ai enchaîné des blagues pourries, je peux entrer dans le vif du sujet.)

 

Je vous ai parlé vite fait de The OA lors du dernier Qu’est ce qu’on mate ?

Je vous rappelle le sujet : une meuf retourne chez elle au bout d’une disparition de 7 ans, pendant laquelle, elle a miraculeusement retrouvé la vue.

Si vous ne l’avez pas encore vue et que vous ne voulez pas vous faire spoiler, arrêtez-vous là.

 

 

C’est bon ?

 

 

On est entre nous ?

 

 

J’ai kiffé ma race.

Je ne m’attendais à rien dans la mesure où je n’ai rien lu sur la série avant de commencer.

D’ailleurs c’était voulu par les créateurs de The OA. Ils voulaient garder le mystère jusqu’à la fin, c’est pourquoi personne n’a vu débarquer la série.

Et ils ont bien fait !

Car The OA, c’est comme « Sixième sens ». Celui qui te raconte la fin mérite une mort dans d’atroces souffrances.

Parce que c’est ça qui fait la force de la série : on se laisse embarquer sans savoir où ça nous mène.

Au départ, on s’imagine un drame familial : la gamine se fait enlever par un violeur d’enfant ou un proxénète ?

Ensuite, on commence à aborder les EMI. On imagine des probables réincarnations.

oa

Viennent les mondes parallèles mélangés aux histoires d’anges (j’ai commencé à me perdre).

the-oa

Et vers la fin de la première saison, on se demande si Prairie (pour l’appeler par son choupinou petit prénom) n’a pas simplement tout inventé.

A priori, pas tant que ça, puisqu’elle avait fait un rêve prémonitoire au sujet de l’attaque par un cinglé de l’école fréquentée par ses nouveaux camarades.

the_oa

Mais les mouvements (magnifique finale avec cette chorégraphie, qui m’a fait retenir mon souffle pendant toute la scène) ont-ils réellement les pouvoirs expliqués par Prairie.

Le fait qu’elle prenne une balle tirée par le fou représente-il le passage vers le monde parallèle recherché ? Ou s’agit-il juste d’une balle perdue ?

Et qui est-ce tueur ? On ne voit pas sa tête, mais on peut se demander si c’est seulement parce qu’il n’est pas « important » ou si justement il l’est plus qu’on ne croit ?

Genre le Dr Hunter Hap ?

En fait 8 épisodes sont passés et j’ai toujours l’impression de ne rien comprendre 🙂

Bon, je me dis que de toutes façons c’est le but. Et si saison 2 il y a, je serais extrêmement déçue si je devais obtenir toutes les réponses à mes questions.

Car oui, c’est ça le charme de The OA : le mystère !

 

Par contre, The OA n’est pas dénué de défauts selon moi. Les personnages secondaires (les groupes d’ « anges » sont, soit trop caricaturaux, soit trop transparents.

Là encore, je suis magnanime, je sais qu’en 8 épisodes, il faut savoir quand même rester concis mais tout en apportant suffisamment d’informations pour intriguer le public.

Le gros point noir reste pour moi, le personnage principal : Prairie aka OA. J’ai envie de la baffer cette nunuche. Elle a le charisme d’une limace. Elle fait débile et on la sent un peu fausse dès le début. Est-ce que là encore c’est voulu ?

Bon.

Si Netflix ne nous sort pas la saison 2 rapidos, on n’aura plus qu’à se suicider (pour mieux ressusciter).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s