Le Journal de Bridget Jones

Après chaque rupture amoureuse, je lis le même livre (le premier qui dit que je l’ai lu souvent, je… Je le plussoie :D)

 

Pour chaque Noël, je vois le même film.

Et vous savez quoi ? Il s’agit de la même œuvre :

Le Journal de Bridget Jones !

Je l’avoue, je suis une fan inconditionnelle de Bridget Jones.

Et de Jane Austen (puisque tout le monde sait que le livre est directement inspiré d’Orgueil et Préjugés – et vous savez également tous que Colin Firth a joué dans une des adaptations du chef d’oeuvre d’Austen).

Ah Mark Darcy.

Mark Darcy en pull de Noël. Mark Darcy et « je vous aime telle que vous êtes ». Mark et son maniement du fouet (de cuisine).

Oh oui Mark !

Des trois films (et des trois livres), le premier opus reste mon préféré.
Le Journal de Bridget Jones n’est pas tout jeune (2001, j’avais 20 ans ^^) et sa version livre encore moins (1996, je passais – avec succès, le brevet) mais il est toujours incroyablement d’actualité.

Une nana, trentenaire sans enfant, un peu ronde et qui aime faire la fête avec ses amis, décide de reprendre sa vie en main en notant ses pensées et son poids dans un journal intime.

(Morgane, 35 ans sans enfant, ronde et qui aime faire la fête avec ses amis, décide de créer un blog en notant ses réflexions et ses achats sur Internet.)

La grosse différence entre Bridget Jones et moi, c’est que je n’aime pas Céline Dion. Et pourtant, à chaque réveillon de Noël, je me saisis de mon verre de vin et je lève la jambe en beuglant All By Myself exactement comme Bridget pendant le générique.

Entre toi et moi, si tu ne fais pas ça, c’est que tu passes un mauvais réveillon.

Et sinon ce film parle quand même de l’acceptation de soi et de l’amitié. Et c’est beau.

Voilà c’était ma critique du Journal de Bridget Jones. Salut !

En vrai, même si le film est différent du livre, on aborde globalement les mêmes sujets. On rit avec Bridget avec ses bourdes qui nous semblent si familières, on pleure avec elle quand elle se fait jeter par ce connard de Daniel, on pleure encore plus quand la pouf de Daniel la traite de grosse (non parce que si Renée Zellwegger est grosse, je n’ai plus qu’à me jeter sous un train – histoire d’emmerder le monde jusqu’à la fin), on exulte quand Bridget et Mark mouftent les couples mariés et heureux de l’être, et on se prend à rêver d’amour quand une meuf en string léopard enlace un grand brun sous les rafales de neige.

Forcément, je suis une fille, je ne peux que me sentir concernée par cette histoire romantique. Mais j’ai toujours été curieuse de connaître l’avis des hommes par rapport à ce film.

Est-ce qu’ils se mettent dans la peau de Mark ? Pire, de Daniel ?

Est-ce qu’en fait, ils trouvent juste ce film ridiculement débile ?

Le Journal de Bridget Jones a toujours été pour moi très réaliste (à part l’appart de Bridget en plein Londres, qu’elle ne peut sûrement pas payer à moins de tailler des pipes à son patron), et représente (ou représentait ><) ma deadline pour rencontrer le grand amour.

Bridget Jones au début du film a 32 ans quand elle pense être au bout de sa vie pour rencontrer l’âme sœur.

A la fin, elle en a 33 et file le parfait amour avec Mark.

J’ai toujours pensé, étant plutôt proche de Bridget, que je rencontrerai, moi aussi, quelqu’un d’important avant mes 33 ans.

Autant vous dire que c’est cuit puisque j’en ai 35:D

Du coup, l’espoir que peut représenter cette œuvre s’est peut être amoindri, mais je la redécouvre toujours avec les yeux qui pétillent.

 

Bridget Jones c’est aussi une bande originale toujours formidable. En plus, mon chouchou Robbie Williams participe donc je ne peux qu’être comblée.

C’est un des rares films que je peux voir en VO tout comme en VF. Même si depuis quelques années, je bascule un peu plus souvent sur la version anglaise, les voix françaises ne me terrifient pas.

Le DVD est blindé de petits bonus marrants que je revois chaque fois avec plaisir.

 

Alors, vous regardez Bridget Jones avec moi demain ?

PS : pour info, la séance continue toujours après Bridget, avec un spectacle de Florence Foresti.

Pouvoir aux filles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s