Captain Fantastic

Je viens de voir Captain Fantastic avec Viggo Mortensen qu’on ne présente plus.

vlcsnap-2016-10-22-19h09m58s749
Ah les traductions

Ce film raconte l’histoire d’un père de famille qui élève ses enfants à la dure en pleine nature loin de la société capitaliste et consumériste que nous connaissons tous.

La mort de leur mère les rappelle à la civilisation moderne et fait réfléchir enfants et adultes sur l’avenir qu’ils souhaitent.

Autant que possible, j’aime bien m’éloigner de tous les résumés et tous les trailers qui trainent sur internet quand je commence un film. Ça permet la découverte sans aucun a priori (du coup, si vous ne l’avez pas vu, arrêtez-vous là et revenez plus tard XD).

Et grand bien m’a fait, car au début du film, on se demande s’il s’agit d’un film post-apocalyptique, dans lequel une famille tente de survivre.

 

Pis après, tu vois le père monter dans un bus et tu te demandes si tu n’es pas tombé sur l’histoire d’une secte quelconque des États-Unis.

En fait non. C’est un couple anarchiste qui a décidé de s’éloigner de la civilisation pour élever leurs enfants, dans le but de vivre mieux avec moins, en harmonie avec la nature (mais pas sans aller chasser un petit chevreuil pour dîner).

Sans aller à l’école, les gosses ne sont pas moins ultra-cultivés et dotés d’un fort esprit critique. Même le plus petit serait capable de mettre à mal tous les arguments de Donald Trump (wait, mauvais exemple).

Et entre deux lectures philosophiques, ils font des pompes et escaladent des montagnes.

Malheureusement, leur mère, souffrant d’un puissant trouble bipolaire, finit par se suicider.

Les grands parents ne veulent pas que leur gendre vienne saccager l’enterrement.

vlcsnap-2016-10-22-20h18m17s826
I’m fresh, so fresh !

En effet, Viggo y veut pas que les vieux l’enterrent selon la religion chrétienne car il pisse sur les religions qu’il considère, ainsi que feu son épouse, comme une manipulation des masses. Et d’ailleurs, il met en avant les dernières volontés de sa femme, inscrite sur son testament, qui souhaite une une grosse teuf pendant son incinération, avant qu’on jette ses cendres dans les chiottes les plus proches.

vlcsnap-2016-10-22-20h20m24s360

On peut fatalement comprendre que ça ne plaise pas à beau-papa.

D’autant que les enfants aimeraient bien que leur père leur lâche un peu la bride.

Étant une grande consommatrice et une geek convaincue, j’ai été touchée par cette famille qui, loin d’être malheureuse et bête, vit d’amour et de gibiers.

vlcsnap-2016-10-22-19h43m12s477vlcsnap-2016-10-22-19h49m25s160

Le contraste est fort quand ils débarquent chez oncle et tante qui élèvent deux garçons « normalement » à renfort d’Xbox et de hamburger.

vlcsnap-2016-10-22-20h12m17s577

Les critiques sont sévères sur l’Éducation Nationale qui, a en croire le scénariste, n’est pas capable de nous inculquer quoique ce soit.

Les obèses sont aussi considérés comme des personnes malades. Alors oui, ils le font dire par des enfants (genre, on est naïf, on ne sait pas ce que c’est des gens gros) mais c’est quand même un tantinet limite.

En bon anar’, les forces de l’ordre ne servent à rien « Mort aux vaches ! » qu’il a dit Viggo.

Et je ne vous parle même pas des armes qu’il offre à ses gamins, du vin qu’ils boivent ou des vols de supermarché auxquels ils participent activement Oo.

J’ai aimé que soient quand même abordés les pour et contre d’une vie en marge de la société même si je reste scandalisée qu’on puisse faire encore l’amalgame entre joueurs de jeux vidéos = gros débiles. Comme si on devait choisir entre la sagesse et les loisirs.

Au final, c’est d’ailleurs un compromis entre les deux éducations que finit par choisir Viggo (dans le film, c’est « Ben » son petit nom) quand il finit par comprendre que l’existence qu’il a choisie, n’est peut-être pas la plus adaptée pour des enfants (armes, cascades en tout genre, bleus, bosses, et traumatismes multiples).

vlcsnap-2016-10-22-20h22m08s922

Les acteurs sont tous formidables dans ce film. J’ai adoré les deux gamins blondinets (à mon avis des futurs psychopathes) qui sont trop choupinets (surtout avec leurs couteaux de 20 cm OO).

Mention spéciale à George MacKay (Bo dans le film (ouais comme ma chinoise dans Zioublacadabra), qui après avoir été le fouteur de merde dans l’adaptation série de Stephen King « 11.22.63 » aux côtés du si sexy James Franco, devient le nec plus ultra en matière de gendre idéal.

Il ferait un super Tarzan non ?

J’ai bien sûr un dernier argument pour vous faire voir ce film :

Viggo à poil !

vlcsnap-2016-10-22-20h10m18s503

Tentant, non ?

10 réflexions sur “Captain Fantastic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s