Robin Hobb

Robin Hobb et Megan Lindholm sont une seule et même personne connue au registre de l’état civil à Margaret Astrid Lindholm Ogden, et ce, depuis le 05/03/1952, date de naissance d’un de mes écrivains chouchous.

robin-hobb

Et contrairement à Marion Zimmer Bradley, elle est toujours en vie !!! Et je peux donc attendre patiemment (ou pas) un nouveau livre à lire.

L’ayant connue au départ sous son pseudonyme Robin Hobb, je ne peux l’appeler que comme ça, et je ne pense pas qu’elle m’en voudrait.

Robin Hobb donc, a commencé à écrire des nouvelles, dont certaines pour enfants vers 20 ans. Dès le départ, plus attirée par la fantasy, elle a quand même écrit plusieurs histoires de science fiction moins bien reçues par le public (comme Alien Earth que j’ai pourtant apprécié).

alien-earth

D’ailleurs, les livres publiés sous son pseudonyme Megan Lindholm, ont tendance à être moins aimés.

Pourtant, j’ai kiffé à mort Le Dernier Magicien, un roman de fantasy urbaine comme ils disent si bien sur Wikipédia, dans lequel on découvre que la magie existe dans notre monde, ou Le Dieu Dans l’Ombre, histoire un peu coquine il faut le dire dans laquelle une nénette s’amourache de Pan, un faune.

 

Le recueil de nouvelles L’Héritage et autres nouvelles comportent des pépites. Comment ne pas conseiller Viande pour chat ?

lheritage-et-autres-nouvelles

J’avoue, j’ai moins accroché avec Ki et Vandien ou Le Peuple des Rennes, mais ils restent des romans agréables à lire.

 

Il faut quand même le reconnaitre, Robin Hobb atteint la grâce quand elle écrit en tant que Robin Hobb.

Même ma mère, qui ne jurait que par George R. R. Martin (Le Trône de Fer) est tombée amoureuse de son écriture (et surtout de Fitz et de son loup, en vrai).

Car oui, Robin Hobb, c’est avant tout la série sur Fitz, l’Assassin Royal.

assassin_royal

Fitz, enfant bâtard du Prince Chevalerie, est élevé discrètement à la cour par le roi Vérité et Umbre, son conseiller, dans le but d’en faire un assassin qui agit sur ordre du roi (d’où l’assassin royal haha). Problème : Fitz ne développe pas, ou mal, l’Art (sorte de lien télépathique en gros) mais le Vif (lien télépathique et empathique créé avec un animal, en très gros). Et c’est pas bien vu du tout, non non.

J’ai eu du mal à démarrer cette série. J’ai commencé une première fois, et les descriptions loooooongues et le caractère parfois pénible du héros ont brisé mon premier élan.

Mais une période de grand ennui dans ma vie (lol) a permis de relancer la machine.

Et j’ai kiffé à mort !

Il faut faire une pause dans la série pour lire les 9 tomes des Aventurier de la Mer.

lesaventuriersdelamer

Ici, on découvre une famille de Marchands qui utilise sa vivenef, la Vivacia pour renflouer les comptes.

Althéa sera toujours un de mes personnages féminins préférés 🙂

Après, on renchaine avec Fitz et le deuxième cycle pour ensuite attaquer la Cité des Anciens.

livre-dragons-et-serpents-282-1

Bien sûr, je ne peux rien dire car ce serait tout spoiler.

Demandez à ma mère qui a commencé avec la Cité des Anciens, cette ignorante !!!

sonaive

 

On pensait en avoir fini avec l’histoire de Fitz, mais pauvre de lui, Robin ne veut toujours pas le lâcher.

foolsassassin

Nous avons donc la chance de le retrouver en compagnie du Fou et de sa fille (ou de sa fille et du fou haha) avec une nouvelle trilogie (Fitz and the fool) qui s’achèvera l’année prochaine pour les anglophones.

Car oui, même si le travail du traducteur Arnaud Mousnier-Lompré (devenu pote avec l’auteur) est plus que remarquable, je n’en peux plus !! de voir Pygmalion découper les œuvres de l’écrivain pour mieux nous soutirer du fric.

Merde quoi !

Un tome anglais qui me coûte entre 10 et 15 euros est découpé systématiquement en deux livres à 20.

Le pire, c’est qu’après ils les ressortent en version « intégrale » lol.

Pygmalion = bouffons !

Pourtant, j’adore leurs publications, mais j’ai un budget à respecter. Alors depuis, je lis tout en anglais. Ça me coûte moins cher, ça me fait bosser mon anglais, et ça prend moins de place sur mes étagères.

Pour ceux qui ne peuvent lire qu’en français et qui attendent désespérément la suite (allo maman ?), vous pouvez aussi essayer de lire la série du Soldat Chamane, déguster les nouvelles qui accompagnent les premiers colons dans le Désert des Pluies, farfouiller le site de fans Les Rivages Maudits et surtout son forum, ou aller consulter les messages de Robin Hobb directement sur sa page Facebook ^^

robin-hobb-le-soldat-chamane-1

Sinon, vous pouvez également aller rencontrer Robin Hobb qui vient de temps en temps en France, aux Imaginales d’Épinal notamment.

Pis si vraiment, vous vous ennuyez, sachez qu’ils existent des BD adaptées de l’Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer. Mais je ne peux pas les cautionner. Je ne les aime pas trop ><.

 

Je laisserai le mot de la fin à cette grosse feignasse de George R. R. Martin quand il parle de Robin Hobb :

Fantasy as it ought to be written.

(traduction : la fantasy comme elle devrait être écrite. OUAIS, parce qu’elle, elle ne sort pas un tome tous les 7 ans !!)

martinumad

 

 

2 réflexions sur “Robin Hobb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s