Marion Zimmer Bradley

MZB

Marion Zimmer Bradley est décédée en 1999. C’est un de seuls écrivains dont je peux donner la date de décès avec certitude tellement ça m’a bouleversée. Le 25 septembre 1999. Je venais d’avoir 18 ans (ça me rappelle une chanson :D), le bac et le permis en poche, j’étais à la fac.

Comme je vous l’avais dit dans un précédent article, « les Dames du Lac » a été un de mes premiers vrais romans.

Cette première lecture aura ouvert la voie à énormément d’autres : j’avais découvert la fantasy.

A la bibliothèque, j’ai lu tous les romans que je trouvais de Marion Zimmer Bradley, que ce soit rayon fantasy sentimentale ou science fiction avec les histoires de Ténébreuse.

Plus tard, je repérais dans les rayons tous les livres édités par Pygmalion.

LogoPygmalion

Ces recherches intensives à la médiathèque, m’ont permis de découvrir Tolkien et la trilogie du Seigneur des Anneaux, à l’époque très peu connue du public français.

Je me rappelle en avoir parlé au lycée pendant la pause et d’avoir laissé mes camarades complètement inintéressés. Je suis sûre qu’ils ont tous vu les films 😄

En tout cas, Marion Zimmer Bradley a laissé de nombreux romans :

dames-du-lac couverture

Le cycle d’Avalon comporte plusieurs tomes. En passant de l’Atlantide à l’empire romain, on suit des femmes prêtresses qui luttent dans un monde dominé par les hommes.

 

 

 

ténébreuse couverture

Le cycle de Ténébreuse raconte en plusieurs romans et nouvelles, l’histoire des habitants de la planète du même nom. Les conditions sont difficiles, et les femmes doivent, encore une fois, trouver leur place (non pas dans la cuisine).

 

 

 

trillium couverture

Le cycle du Trillium est composé de 5 romans dans lequel on trouve des princesses, de la magie et tout l’arsenal nécessaire à de la bonne fantasy. Ce n’est pas mon cycle préféré, mais, j’ai tellement eu du mal à trouver les 5 bouquins que je ne peux pas ne pas le citer.

 

 

 

Sara couverture

Pour changer de la fantasy, j’ai aussi lu Sara, qui mélange sorcière et horreur avec un soupçon d’érotisme. Je le relirais bien, tiens XD.

 

 

la princesse de la nuit couverture

Roman se basant sur la Flûte Enchantée de Mozart, l’adolescente que j’étais a dévoré la Princesse de la Nuit. Je sortais d’une période Harlequin, ça faisait une bonne transition.

 

 

trahison des dieux couverture

J’ai aussi eu ma grosse période mythologie, et naturellement La Trahison des Dieux m’a été agréable. Cassandre la maudite, dont personne ne voulait écouter ses oracles, était un personnage fort et émouvant. Un de mes préférés !

 

 

 

De tous, je suis forcément attachée un peu plus au cycle d’Avalon.

Je sais que ces romans sont parfois (souvent) un peu cucul la praline. Mais les sentiments rendent la fantasy et la science fiction plus humaines et accessibles.

Il est tellement facile de s’enflammer (mon cœur de midinette qui parle) pour une histoire d’amants maudits.

 

Marion Zimmer Bradley aura également co-écrit et permis de lancer plusieurs écrivains, dont la grande Mercedes Lackey qui signe de nombreux romans de fantasy excellents (à mon goût).

masthead-lackey

 

Décidément, la fantasy j’adore. Mais je sais que je dois faire des breaks avec d’autres genres de temps en temps sinon je me lasse, pas vous ?

 

En écrivant cet article, j’ai consulté la page wikipédia de Marion Zimmer Bradley. J’ai découvert que son mari avait été condamné pour des faits de pédophilie et notamment sur leurs propres enfants. Marion Zimmer Bradley trouvait ça apparemment tout à fait normal.

Les victimes ne voulant pas en parler de son vivant par peur de décevoir les fans de l’écrivain (et de ne pas être crus ?), ils n’ont que récemment dévoilé ce lourd secret (2014 si j’en crois les dates de parutions des articles).

Je suis sous le choc. Cette personne était une femme horrible. Comment un écrivain de génie, une féministe convaincue peut commettre des choses si effroyables ?

Je sais que les artistes sont souvent des personnes torturées, mais là, on touche le fond.

 

Pourtant, je vais quand même tenter de garder Marion Zimmer Bradley, l’écrivain, parmi mes idoles.

Je voudrais différencier ses écrits magnifiques de sa vie réelle et sordide.

 

C’est étonnant quand même ce contraste entre ses romans pleins de bons sentiments et d’amour et les horreurs qu’elle faisait subir à ses/ces enfants.

Morgane la fée l’aurait probablement tuée en filant sa laine pour être aussi monstrueuse.

Morgan_le_Fay_Defeated

3 réflexions sur “Marion Zimmer Bradley

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s