Le Château Ambulant

Grande fan de Miyazaki (père), une de mes premières VHS était Totoro.
Si ma mémoire est bonne, j’avais dû l’acheter pour rien du tout dans les promos des bureaux de tabac.

Si ça se trouve, je me mélange complètement les pinceaux MAIS ON S’EN FOUT, c’est moi qui raconte !

 

Le Château Ambulant fait partie de mon top 5 de films (Totoro est dans le top 10).

Je n’ai pas eu la chance de le voir au cinéma, mais je surveille attentivement les programmes de mon ciné de village qui aime bien ressortir les Ghibli de temps en temps (en VF, mais on ne va pas faire trop les difficiles).

Par contre, Arte le passe régulièrement (comme Arizona Dream 😀 – Arte, je t’aime !), et je saute dessus dès que je peux (je l’ai en dvd, bluray).

Et à chaque fois, je chiale aux premières notes de musique d’Hisaishi.

Vous ne pleurez pas vous ? Ça me fait le même effet quand Totoro et la tribu font pousser les graines (je n’ai pas la scène, juste la musique) :

 

Donc !

Comme vous le savez tous, le Château Ambulant raconte l’histoire de Sophie, qui après avoir titillé la Sorcière des Landes, se réveille sous l’effet d’une malédiction dans un corps âgé facilement de 150 000 ans (vu les rides).

 

Elle décide alors de quitter sa maison et le commerce de chapeaux de ses parents afin d’éviter les questions.

vlcsnap-2016-08-27-11h56m59s658

Dans son aventure, elle fera plusieurs rencontres, dont celle d’Hauru, le sorcier connu pour dévorer les cœurs des jeunes filles.

Outre, les personnages délicieux de Navet, l’épouvantail et de Calcifer, le démon de feu, ce qui m’a le plus marqué, c’est l’évolution inconsciente de Sophie.

Sophie ne sait pas qu’elle est un peu magicienne elle-même.
C’est pour ça que la Sorcière des Landes l’a remarquée, et qu’elle est d’autant plus jalouse de la rencontre fortuite entre la jeune fille et Hauru. C’est aussi pour ça qu’elle la punit. Elle y voit une jeune sorcière en devenir (et la future chérie du sorcier).


Tout le long du film, on voit Sophie se défaire elle-même de cette malédiction (à force de penser qu’elle est inintéressante et moche, on se demande même si elle ne s’est pas punie toute seule). Sous les émotions qu’elle vit, elle l’oublie, et redevient jeune à nouveau l’espace de quelques secondes.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faudra qu’elle accepte le fait d’aimer et d’être aimée pour être libérée pour de bon.

Elle garde quand même une trace de cette transformation, de cette évolution, avec ses cheveux restés argentés.

Calcifer est un démon du feu, attaché malgré lui au Château Magique d’Hauru.

vlcsnap-2016-08-27-13h22m49s770.png
Calcifer dans sa forme de démon

On apprend par la suite, en revoyant les souvenirs du sorcier, qu’il est en fait la fusion d’une étoile filante mourante et du cœur d’Hauru.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Calcifer est donc coincé, et cherche à pousser Sophie à le libérer. Il sait qu’elle est la clé : il se rappelle d’elle, assistant à la scène de la fusion quand elle demande à Hauru de l’attendre, il sait qu’elle redonnera à Hauru son cœur et sa capacité à aimer tout en le gardant en vie.

Car Sophie est magicienne, et elle donne vie aux objets en leur parlant (j’extrapole un peu le livre dont je parlerai plus en détails la semaine prochaine, mais c’est quelque chose d’un peu obscur dans l’animation).

En rendant le cœur à Hauru, elle lui parle et permet d’insuffler la vie pendant 1 000 ans au démon de feu qui se retrouve libre.

C’est encore Sophie qui permet à Navet de reprendre forme humaine (le Prince Justin).

vlcsnap-2016-08-27-13h57m10s997

C’est Sophie, qui prend soin d’Hauru suite à ses déceptions amoureuses.

C’est elle qui va voir Mme Suliman pour signaler le refus d’Hauru de participer à la guerre parce que Monsieur n’a pas le courage d’y aller.

vlcsnap-2016-08-27-13h06m08s037

C’est aussi elle qui se tape tout le ménage du Château dégueulasse.

vlcsnap-2016-08-27-12h22m54s475

Sophie, femme moderne et multi-tâches.

En fait, on aurait dû appeler le film : les Malheurs de Sophie (euh, wait !)

Hauru, finalement, est quasi un personnage secondaire. Presque détestable, il est fainéant, prétentieux,et narcissique, on se demande comment Sophie tombe amoureuse de lui.

Parce que Sophie aime les bad boys ! Et comme toute femme moderne, elle se fait prendre au piège du défi « c’est un bad boy, mais je vais le changer par la force de mon amour ».
Sauf que là, ça marche !

Bon, Hauru n’est pas vraiment un mauvais bougre : il attendait juste Sophie qui était un peu longue à venir pour le sauver de la malédiction qu’il s’était imposé à lui-même en voulant aider Calcifer.

Qu’est ce qu’il y a comme personnes maudites dans ce film ?

Mais attendez ! dans le livre c’est pire !!

Rendez-vous la semaine prochaine et je vous raconterai touuuuuuuut ! (Père Castor le retour)

PS: je sais que beaucoup d’autres thèmes sont abordés dans le film (les vieux, la guerre), mais non seulement je n’avais pas envie d’écrire une thèse sur le sujet XD, mais j’ai préféré axer cet article sur Sophie, la grande héroïne de l’histoire.
vlcsnap-2016-08-27-13h58m21s186

4 réflexions sur “Le Château Ambulant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s