UnREAL

Si vous avez déjà regardé une saison du Bachelor dans votre vie, vous  devez voir UnREAL.

 

Si vous n’avez jamais vu la série :

UnREAL raconte les coulisses d’une émission de téléréalité.

Voilà, je vous ai tout dit.

 

Plus sérieusement, je suis née en 1981, je suis une enfant de la télé, j’ai grandi avec Dorothée et j’ai découvert les premières télé-réalités avec Loft Story et Loana dans sa piscine.

loanapiscine

J’ai donc naturellement suivi L’amour est dans le pré (Ah Freddy) et le Bachelor.

premier bachelor
Il a vieilli notre Bachelor

UnREAL dévoile donc avec plus ou moins de réalisme l’envers du décor de ces émissions en nous montrant une télé-réalité factice « Everlasting » dans laquelle un homme doit choisir entre plein de bimbos, la « femme de sa vie ».

unreal2

Mais c’est en fait le règne de l’art de la manipulation.

Et ça fait plutôt froid dans le dos.

La série est menée par deux actrices extraordinaires :

unreal4
De gauche à droite : Shiri Appleby et Constance Zimmer

Chaque saison (pour l’instant au nombre de deux) comporte 10  épisodes de 42 minutes environ.

Vous n’avez donc pas d’excuse genre « J’ai pas le temps » pour passer outre.
Ça reste court et intense ! (comme The Get Down dont je m’écoute l’OST  en ce moment même).

Si vous avez vu la saison 1 :

J’ai vu cette saison il y a environ un an maintenant. J’ai un peu oublié les intrigues de la saison d’Everlasting pour ne retenir que l’essentiel.

Au delà de la manipulation des images et des personnes qui existent dans toute télé-réalité (les gens sont maintenant (mal) payés comme des acteurs CQFD), j’ai surtout été emportée par le duo incroyable Rachel/Quinn.

On notera d’ailleurs que le nom complet de la réalisatrice en chef est Quinn King, ou Queen King ou Reine Roi. C’est la chef point final.

Ces deux femmes prennent des coups, en donnent, et ne se laissent jamais faire.

Au risque de finir seules ? Quinn lâche Chet qui ne peut pas s’empêcher de la tromper, et Rachel, se retrouve sans Jeremy, le caméraman et le bachelor de la saison, Adam, qui aurait pourtant pu faire flancher notre manipulatrice numéro 2.

A la fin de la saison, elles ne peuvent compter que sur elles, après tous ces échecs amoureux et les scandales (la mort de Mary) :

unreal finale season 1

On se fait la suite :

 

Si vous avez terminé la saison 2 :

On retrouve Quinn et Rachel comme cul et chemise, conquérantes de la lumière (le nom du dessin animé ?) avec leur nouveau Bachelor qui fera la une de tous les journaux : un sportif black ! Un Bachelor jamais vu !

En fait de sportif, Darius a surtout un dos complétement pété et cherche à tout prix à cacher sa condition et regagner sa popularité.

C’est rigolo quand même ses bachelors qui pensent manipuler la télé pour arriver à leurs fins alors qu’ils se font arnaquer jusqu’à la moëlle 🙂

Chacun pense profiter de la situation alors que ce sont les deux reines qui sont réellement sur le trône (Daenerys et Aria ?)

Mais cette saison, au départ super potes (elles se tatouent des mots d’amour), Rachel et Quinn se retrouve à se battre pour les rênes de l’émission.

Au final, les hommes les déçoivent encore une fois : Quinn ne peut pas avoir d’enfant et se voit obligée de rompre avec l’homme qui auraient pu la changer, et Rachel se fait poignarder dans le dos par l’homme à qui elle confie ses secrets les plus sombres (Ouais elle s’est un peu fait violer par un patient cinglé de sa mère psychiatre et bourrée de médocs par celle-ci parce qu’elle ne voulait pas faire de la mauvaise pub à sa clinique. Ouais ! Enfance pourrie !).

Elles se retrouvent alors encore une fois, à devoir lutter contre tous en ne comptant que sur elles-mêmes.

Cette saison, peut être moins fun que la première, est finalement plus sombre et plus difficile à regarder que la première.

On aborde quand même, le viol, la violence, le meurtre, les bavures policières (carrément dans le thème en ce moment aux USA), la diarrhée …

C’est fort quoi !

Surtout la diarrhée !

Toute cette horreur est contrebalancée dans le final, qui voit pour une première fois, un vrai couple amoureux dans le dernier épisode d’Everlasting.

vlcsnap-2016-08-14-20h39m20s168
The True Love, chose que les filles n’auront pas avec un homme (du moins dans ces deux premières saisons).

Par contre, elles peuvent compter sur la « famille » de l’émission : Jeremy a commis un acte impardonnable pour être de nouveau dans les faveurs de Rachel dont il est amoureux et Chet n’abandonnera jamais sa Queen (jeu de mot !).

vlcsnap-2016-08-14-17h52m58s120

Comment vont-ils réussir à vivre avec ses nouvelles morts sur leur conscience ?

 

Et bien on le verra dans une troisième saison !!! Car c’est avec une joie intense que je vous annonce, si vous ne le saviez pas encore, que l’équipe d’UnREAL reprendra le flambeau l’année prochaine.

unreal3

 

Bonus :

Saviez-vous qu’Adam (Freddie Stroma) était en couple IRL avec sa bachelorette Anna (Johanna Braddy)  ? C’est un beau pied de nez à la saison 1 je trouve ^^

johanna-braddy-a-435

15 réflexions sur “UnREAL

  1. Excellent article qui m’a replongé avec grand plaisir dans cette excellente série, merci pour l’humour (surtout la diarrhée !).
    Petite info : il existe aussi une websérie sur le personnage de Faith (la rousse de la saison 1) dispo sur YouTube 🙂 le ton y est différent, mais très cool de la revoir, c’est l’après saison pour elle, en gros.

    Aimé par 1 personne

      1. Ça se regarde vite car les épisodes durent genre deux minutes. Ça reprend les codes des émissions de Youtubeur un peu je trouve, donc c’est marrant. C’est sûr que tu découvres moins de choses niveau prod et que le rythme n’a rien à voir, maintenant ça fait un approfondissement sympa autour d’un perso secondaire qui a vraiment marqué la saison 1 !

        Aimé par 1 personne

  2. Le genre de série qui finit de te faire perdre foi en l’humanité si tu l’attaques sans avoir été prévenu du truc. J’adore le personnage de Quinn, droite dans ses bottes (c’est une garce mais elle y va sans hésitation, frontale, rentre dans le tas, pas de souci), contrairement à celui de Rachel qui m’insupporte à cause de sa fausse fragilité permanente. La pire des manipulatrices, à mes yeux, c’est elle. Jamais elle ne se remet en question ou au contraire n’accepte qui elle est. Résultat, elle stagne et sans Quinn pour redorer un brin l’intérêt et la profondeur du personnage, on s’ennuierait quand même pas mal hein.

    Aimé par 1 personne

      1. Je trouve ça trop gros, le coup du passé glauquesque à souhait (cela dit, ça n’engage bien entendu que moi). Le caractère de sa mère et son obsession à soigner tous les « défauts potentiels » de sa fille (hors cadre du viol toussa hein) aurait été amplement suffisant pour expliquer pourquoi Rachel est complètement pétée de l’intérieur.
        Mais le coup du viol, c’est tellement faiblard comme justification, comparé à la puissance de la scène où Quinn lui balance « Tu es là et tu continues de revenir parce que tu aimes le goût du sang » que … Non, vraiment, j’achète pas. Rachel est un monstre, de base.

        Aimé par 1 personne

        1. Quand je vois les faits divers ne serait-ce qu’en France, je me dis que finalement c’est peanuts ce qu’ils ont utilisé pour expliquer sa personnalité. Par contre, on n’aura effectivement jamais de rédemption de sa part. Je ne suis plus dupe ^^

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s