Chat et sushi, bienvenue chez Matoushi

Dans cet article, pas de chat ni de sushi, mais la présentation d’une blogueuse de talentS !

 

semainespecialecheveux.

 

D’où tu nous présentes une blogueuse mode dans ta semaine spéciale cheveux ?

D’une, parce que je fais ce que je veux (avec mes cheveux. Non ? Pas drôle ? Rooh), de deux c’est un kif et de trois, Matoushi et ses cheveux c’est une grande histoire d’amour.

Matoushi a commencé son blog le 10 février 2012 (piuuu le temps passe vite). Je ne l’ai pas connue à ses débuts, mais en remontant le passé sur son site, j’ai vu qu’au commencement, elle présentait beaucoup ses nail arts (magnifiques) pour petit à petit nous partager ses looks tous plus sublimes les uns que les autres avec des photoshoots toujours très réussis réalisés avec des photographes talentueux (piou que de compliments).

 

Et puis y’a eu aussi l’évolution capillaire :

Même si j’admets la préférer en brune (désolée), je trouve qu’elle a raison d’essayer différents styles. La vie est trop courte et les cheveux repoussent.

Mais en attendant, Matoushi fait quand même attention à sa chevelure de sirène.

D’abord intéressée par les produits bio de la marque Lavera notamment suite à une prise de conscience radicale :

j’ai pris vraiment conscience de la dangerosité des produits de beauté du commerce, notamment des shampooings, mes cheveux malgré tous les soins que je leur donnais étaient toujours aussi fragiles, cassants, et gras aux racines super rapidement, et ça commençaient à me taper sur les nerfs. En fait je me suis rendue compte que ces produits « miracles » contenaient plein d’agents chimiques dégueulasses pour la santé, notamment des dérivés du pétrole comme le silicone, qui passent dans le sang directement quand ils sont en contacts avec le cuir chevelu. Et comment vous dire… du pétrole dans le sang, à long terme, c’est pas très jouasse. En plus, la kératine et le silicone sont des produits efficaces sur le court terme. On a tout de suite de super beaux cheveux mais en fait ça masque les défauts plutôt que de soigner le cheveu en profondeur. Malgré toute la super pub avec les schéma en 3D pour nous dire que ces produits sont extra fantastiques, non, ils ne le sont pas.

 

Elle vient également de tester un institut capillaire, Hairfax, qui prodigue conseils et soin personnalisé :

Alors, en quoi consiste ce fameux diagnostic capillaire ?

Le but est de cerner quels sont les problèmes de notre cuir chevelu, à quoi ils sont du et comment on va pouvoir les réparer. L’idée de Hairfax c’est de traiter les problèmes capillaires en amont, pour la prochaine repousse de cheveux. Il faut savoir que notre cheveu est vivant sur les premiers centimètres, après ça il est comme mort. Ça ne sert donc à rien de chercher à le réparer ! Le problème concerne essentiellement le cuir chevelu car c’est lui qui garantit une bonne pousse de cheveux.

Ce que cette expérience m’a appris: on ne songe pas assez à nos cheveux. On leur accord une fonction purement esthétique: une chevelure doit être propre et jolie à regarder. Mais on ne cherche pas plus loin, alors que le cuir chevelu est l’un de nos principal indicateurs de notre vie: au moindre choc émotionnel, drogue, coup dur, stress, changement de vie, les cheveux changent et évoluent.

 

Avec son article, j’ai qu’une envie, c’est de prendre le premier train pour Paris et de voir ce qu’Hairfax pourrait conseiller à mes cheveux (non pas à moi, à mes cheveux, ils vivent leur propre vie ces petits enfoirés). 69 euros l’ensemble, c’est honnête, et c’est utile pour un petit moment.

En tout cas, c’est sûr, je vais commander très vite les produits Coiffance dont elle fait régulièrement l’éloge sur Snapchat ou sur son blog.

Parce que si elle réussit à avoir une chevelure de rêve, pourquoi pas moi ?

_L6A2152

 

Bon résumer Matoushi à ses problèmes capillaires serait un peu réducteur.

C’est aussi quelqu’un de très engagé, notamment au sujet de la place de la femme dans la société :

Voilà notre belle France, berceau des droits de l’Homme et du citoyen ! Ah, ça, oui on peut se vanter de notre sacrée démocratie, LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ. Sauf si tu es une femme.

Si tu es une femme, tu fermes ta gueule, tu deviens belle, intelligente (mais pas trop), tu fais un bon mariage, tu fais des gosses, et tu fais pas chier.

ou de l’éthique dans la mode :

Par éthique, j’entends des produits fabriqués en France, ou dans le monde mais dans des conditions respectueuses de l’humain et de l’environnement. Cela n’est pas la même chose que le bio, parfois les produits peuvent être les deux mais pas de façon systématique. J’accorde plus d’importance au respect de l’artisanat, de l’être humain, des conditions de travail, car ce n’est pas évident de suivre la charte du biologique très exigente et complexe dans le cadre de la fabrication de produits textiles.

Elle a également de très bon goût en matière de chaussures (et en films d’horreur).

Elle aime (ou aimait – long story) les Irregular Choice, et m’a fait découvrir la marque franco-chinoise Little Moon qui fabrique des petits bijoux.

IMG_088s4 copie

Et ce que j’apprécie encore plus chez elle, c’est sa joie de vivre :

Fériel, t’es belle ! (et si ça rime ça ne peut qu’être vrai!)

 

 

 

(wait, Morgane tu ressembles à un âne ?…. Fu**)

 

semainespecialecheveuxlogo.

 

2 réflexions sur “Chat et sushi, bienvenue chez Matoushi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s