The End [Zep]

Moi Zep, je le connais, comme vous, surtout pour ça :

2685878-pr_nom_titeuf

Alors quand j’ai vu qu’il était à l’origine de la BD « The End » dont la couverture me faisait de l’œil, j’étais surprise et intriguée.

Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. […]

Moi quand on me parle de plantes/d’arbres qui veulent tuer l’espèce humaine, ça me botte pas mal.

26279

Ça me fait penser au film de Night Shyamalamamaman (je ne sais jamais écrire son nom *poke ma sœur) sorti en 2008 : « Phénomènes ».

(En plus y’avait Zooey Deschanel dedans^^)

Graphiquement, je suis impressionnée par le réalisme du trait de Zep. C’est tellement différent de ce que nous avions l’habitude de voir de lui.
Du coup, ça me donne envie de tester les autres albums BD qu’il a pu sortir dans le même style (Comme « Un bruit étrange et beau »).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Niveau couleur, c’est simple mais efficace : des cases, voire des pages entières, en version monochrome avec des changements brutaux, des contrastes, pour marquer une évolution dans l’histoire. C’est plutôt bien fait mais je ne peux m’empêcher de trouver ça peut-être un peu trop facile.

IMG_20180607_173800

Par contre question scénar, Zep me déçoit beaucoup.

L’idée du thriller écologique est bonne.

[SPOILERS]

Les arbres sont la mémoire de la Terre et œuvrent pour garder leur planète en bonne santé. En plus, ils peuvent communiquer entre eux en modifiant leurs émissions de gaz et arrivent même à modifier leur ADN pour cacher leurs secrets de la curiosité humaine.

[/SPOILERS]

Tentant, non ?

Pourtant ça tombe à l’eau : Zep ne creuse vraiment pas assez.
Sur les 90 pages que contient l’album, au bout des 2/3, l’intrigue est terminée.

[SPOILERS]

A peine le codex des arbres découvert, le professeur meurt et Théodore réalise qu’il est le seul en vie.
Au bout de quelques pages, il rencontre une gamine et paf, ils se baladent un peu et tombent sur une communauté de survivants.

[/SPOILERS]

Voilà.

Faut pas faire mal à la planète, sinon on va tous mourir !

IMG_20180607_173917

C’est tellement gros que la morale de l’histoire parait risible.

C’est dommage car il y avait encore beaucoup à raconter, à développer avant de tomber dans le post-apocalyptique lambda (plus d’interactions avec les animaux, d’échanges avec les arbres, etc). Et même ce dernier passage aurait dû être plus lent pour montrer la solitude, les changements d’émotions et d’états d’esprit des personnages.

Selon moi, Zep a voulu aller trop vite dans le déroulement de son histoire. Il aurait peut-être dû travailler avec un scénariste pour étoffer le tout, quitte à sortir une série de deux ou trois albums. La patience est indispensable pour créer l’impact nécessaire sur un sujet comme celui-ci.

Parce que si l’idée était de nous alerter sur l’écologie, c’est foiré !

IMG_20180607_173843

Je reste sur ma faim ><

J’ai quand même beaucoup apprécié le dessin, la qualité du papier utilisé et les rappels constants aux Doors ^^

L’album est disponible dans toutes les librairies, ainsi que sur Amazon et la Fnac (19 euros). Attention, grand format !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s