J’ai pas envie #1 [AKA la pilule]

Je ne vais pas faire un débat « pour ou contre la pilule », procréons-nous, faisons tous dix gosses parce que c’est mal d’aller à l’encontre de la volonté de Dieu blabla.

Non je veux parler de cette méthode de contraception en particulier, parce que c’est un sujet qui me touche, qui touche mes amies et qui touche des millions de femmes dans le monde (ça fait beaucoup de toucheries tout ça).

 

Comme beaucoup de femmes de ma génération, j’ai pris ma pilule au début de la vingtaine pour stopper ce putain d’acné juvénile qui m’a bouffé mon adolescence.

Je n’ai pas de photo là tout de suite sous le coude, mais honnêtement, je n’étais pas gâtée entre ça, l’appareil dentaire et les lunettes.

Oui, on m’a appelée « calculatrice » ><

Le traumatisme d’une vie ça.

Alors si maintenant je ne souffre presque plus de l’acné (presque),  c’est bien grâce à ma pilule Diane 35. Oui la fameuse tant controversée mais qui nous a pourtant bien aidées, les girls.

diane35

A 20 ans (grosso modo), on découvre notre féminité, la sexualité, et les rendez-vous gynécologiques et la pilule est finalement ce qui est (était ?) le plus prescrit comme moyen de contraception.

Des années plus tard, avec les progrès de la médecine, il est temps de se poser la question si la pilule est vraiment si intéressante.

Non seulement, on a toutes tendance à l’oublier parfois (erf, avouez !!), mais elle n’est surtout pas si innocente que ça.

Après 15 ans de bons et loyaux services, j’ai décidé de l’arrêter. Ma (connasse) de gynécologue n’était pas pour mais RAF.

Elle me disait qu’arrêter une pilule de 4ème génération, c’était pas bien, parce qu’après ce serait compliqué pour la reprendre blabla.

Et bien, tant pis, j’arrête.

Qu’est ce que je me sens bien maintenant.

Car oui, la pilule pour certaines femmes (la majorité ?) c’est de la merde.

Non seulement, ça te coupe la libido mais en plus ça te rend dépressive (et t’es dépressive donc t’as plus envie, etc.).

En effet, depuis longtemps, il est connu et reconnu que la pilule a (souvent) des effets néfastes sur la sexualité féminine.

On compte un nombre incalculable d’articles expliquant ce phénomène.

La pilule fait baisser le taux de testostérone, hormone responsable (j’accuse !) de la libido.

Certains parlent de prendre des compléments de vitamine B6, d’autres proposent un changement de pilule voire de contraception.

Honnêtement, depuis le temps que je la prends, je ne me rendais même plus compte que cette pilule pouvait avoir cet effet sur ma sexualité. Je le savais hein, je m’étais rencardée à l’époque, mais petit à petit, j’avais fini par accepter cette baisse d’envie comme étant la norme.

Si c’était que ça, je crois même que je n’aurais pas forcément arrêter :/

 

Le problème, c’est que la pilule joue également sur l’humeur (alors, lien de cause à effet avec le manque de sexe, c’est possible…).

J’ai découvert, au moment où je venais d’arrêter ma contraception, un article sur Yahoo (Top Santé en fait) qui mettait en corrélation les femmes sous pilules et la dépression d’après les résultats d’une étude danoise de grande ampleur.

Ils indiquaient un risque plus important de développer une dépression sous pilule.

En creusant sur Google, tu t’aperçois que le sujet n’est pas nouveau et que si la pilule pour homme n’est pas encore vraiment sur le marché c’est justement à cause de ses effets sur l’humeur et la libido (lire aussi articles Konbini et e-santé).

Ouais mais les femmes osef ?

La contraception est encore tabou et la dépression l’est encore plus. Je vous parle même pas du manque de désir !

Avec tous les articles dans les magazines féminins relayant la soi-disante éclate au lit des femmes de maintenant, tu te poses des questions et tu finis par… fermer ta gueule.

Alors que si on abordait vraiment le sujet, je reste persuadée qu’énormément de femmes sont sujettes à ces « problèmes d’humeur ».

Et c’est loin d’être anodin, puisqu’on parle de dépression avec éventuellement des tendances suicidaires.

Alors, je ne sais pas où vous en êtes dans votre contraception, mais posez-vous la question : est-ce qu’elle me convient réellement ?

Moi c’est décidé, la pilule et moi c’est fini ! On a rompu pour de bon ! Et croyez-moi, bon débarras !

Bien sûr, la pilule aura eu un effet positif dans le monde. Les femmes se sont libérées. Les pratiques dangereuses ont nettement diminuées.

La pilule aura d’ailleurs sûrement aidé à rééquilibrer un tant soit peu l’égalité du rapport homme-femme.

Et rien que pour ça (en plus de mon acné), je la remercie infiniment.

Mais maintenant, je vais me tourner vers une autre solution pour éviter de me reproduire (une deuxième Morgane ? Aussi chiante que moi ? Zêtes fous !!).

10150139341053628
Je râlais déjà

 

 

Et vous ? Où en êtes-vous avec votre contraception ?

 

(Notez que je ne vous incite pas à arrêter votre pilule à l’instant et à avoir des grossesses non désirées, juste de vous remettre en question et de vous permettre d’aborder le sujet avec votre gynécologue afin d’étudier une autre solution si vous n’êtes pas satisfaite avec votre contraception ^^)

 

15 réflexions sur “J’ai pas envie #1 [AKA la pilule]

  1. Je suis tout a fait d’accord avec ton article. J’ai pour ma part du changer plusieurs fois de contraception. Cette fichue pilule m’a également fait prendre beaucoup de poids dont je peine a me débarrasser. J’ai tenté le patch contraceptif et autant dire que c’était le faux bon plan haha.
    En tant que femme on porte la responsabilité de la procréation alors qu’on ne devrait pas. Les hommes sont aussi responsables ! Mais comme tu le disais la contraception pour ces messieurs oh non drame !
    Il reste des méthodes non hormonales mais le DIU je suis pas encore prête à me lancer alors je garde ma petite pilule :/

    Aimé par 1 personne

    1. T’es encore jeune, je comprends que le stérilet t’inquiète un peu. J’étais pareille. Maintenant, je me dirige vers ce système mais il faut que je creuse encore un peu. Je te tiendrai au courant XD. Merci pour ton message, et ton partage d’expérience.

      J'aime

  2. Alors là je suis vraiment contente que tu traites de ce sujet. Parce que pour ma part je ne trouve pas normal que pour traiter l’acné, des problèmes de pilosité ou que sais je, on te donne une pilule contraceptive. C’est comme si le doc te disait « tu as la grippe? Ben prends la pilule ». Complètement aberrant. De plus, ça veut aussi dire « comme tu as de l’acné on va t’empêcher de tomber enceinte » ou « tu dois choisir entre à vie être couverte de pustules ou devenir grosse » (oui parce que moi on m’a filé une pilule il y a une dizaine d’années qui est à l’origine de ma prise de poids importante : je ne parle pas de 2 ou 3 kg et qui me faisait chialer aussi). Bref on en a gros!

    Aimé par 1 personne

  3. Moi aussi bien contente que tu traites de ce sujet je voulais t’en parler justement.
    Je souhaites arrêter également la pilule car effectivement cela joue sur notre humeur et notre libido mais plus grave elle aurait des conséquences sur notre santé ( cancer du sein,uterus,..) voir le lien
    http://sain-et-naturel.com/pilule-mille-poulets-aux-hormones.html

    En lisant cela ça vous donne illico envie d’arrêter cette maudite pilule alors qu’on la benissait il y a 10 ans….
    J’ai eu envie de tester le boitier lady comb mais il coûte 400 euros !!! Et apparemment ce ne serait pas si fiable il y aurait 30 % d’échec…

    Dur dur…

    Aimé par 1 personne

    1. Alors ton lady comb je ne connaissais pas et je suis un peu sceptique. C’est pour savoir quand t’es fertile ? En gros, le moment où t’es le plus excitée (soyons franches lol) t’as pas le droit de coucher ? XD

      J'aime

  4. Article vraiment intéressant ! Je prend aussi l pilule, je ressent pas vraiment d’effet néfaste même si en y repensant j’avais quelques sauts d’humeurs… puis j’ai lu plusieurs fois que c’était pas top pour le corps humain….

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou, Alors merci pour ton article. Moi j’ai arreté la pillule y’a un an parce que mon gynéco m’a regardé dans le blanc des yeux et à eu la délicatesse de me dire que je me faisais vieille pour la pilule et que c’était de moins en moins efficace avec l’age…(j’avais 38 ans) ducoup il m’a parlé des options. J’ai appris un peu avant cela qu’effectivement cela pouvait jouer sur la depression, l’humeur et la libido alors je me suis sentie soulagée parce qu’en plus il m’arrivait de l’oublier et que même en la reprenant pendant des mois on peut tomber enceinte sous pilulue….bref pas très efficace.. J’ai du choisir entre patch sous cutané et sterilet. Dans tous les cas y’a des effets secondaires celui sans hormones en cuivre nous replonge dans le monde merveilleurs des regles ultra abondante et on a des douleurs accentués des ovaires dont on avait presque oublié l’existence pendant 20 ans avec Mona Lisa), avec celui aux hormones pas de regles mais perte de libido (encore), prise de poids et pousse de poils et le patch sous cutané a changer régulièrement qui lui aussi peu donner des prises de poids……bref entre la peste et le cholérat….j’ai pris mona lisa. Honnêtement je suis dubitative apres 1 an sous stérilet mon coté dépressive qui joue au yoyo est toujours la,et je n’ai pas noté une hausse noteble de ma libido non plus a moins que ce ne soit parce que je l’ai prise pendant des années et que cela met du temps à partir du sang. Je ne doute pas que les événements extérieurs ou le comportement du Mâle joue effectivement sur moi mais il est probable que la pillule à sa part de responsabilité. En tout cas il serait temps de crée un moyen de contraception autre que l’abstinence, efficace, non douloureux, sans effet secondaire et a prise unique pour éviter les oublis….

    Aimé par 1 personne

    1. Ah c’est pas facile d’être une femme. Je n’ai toujours pas choisi ma future contraception. Faudrait que je prenne rendez-vous avec un (bon) gyneco pour vraiment évaluer toutes les options.
      Mais je récupère les boutons, et ça me fait moins marrer ça.

      J'aime

  6. je comprend, moi j’ai eu 4 mois de suite des douleurs dans les lombaires à me plier en 2 et a pleurer tellement mes ovaires et reins me faisait mal avant l’arrivée des regles. C’est clair que c’est pas drole d’etre une femme pour cela.

    J'aime

      1. oui c’est un des effets de l’arret. Moi elles me semblent plus abondantes qu’avant même ma prise de pillule, mais c’est variable par saison aussi j’ai vu bizarrement cet été j’ai morphlé de douleurs et la depuis fin septembre j’ai moins mal…. bizarre…. vivement la ménopause pour cela quand même. Même si la aussi entre les bouffées de chaleurs, la prise de poids (décidemment) c’est pas drole mais je supporte pas d’avoir mes regles ca m’a toujours saoulé….(et j’ai pas opté pour le sterilet a hormones qui me les auraient arreté, je suis maso!)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s